Documentos

SAMUDARIPEN    

Le genocide du peuple gitan causé par les nazis est une conséquence extrême de la persécution et du reject social que nous, le peuple gitan, a souffert en Europe. Hitler avait fermement l’intention de nous exterminer, comme part de l’Holocauste. Mais cet aspect historique a été faiblement étudié.

Il est estimé qu’à peu près 500.000 personnes gitanes ont été exterminées pendant l’Holocauste. Si nous prenons en compte le nombre de Gitans à ce moment-là, il est constaté que la magnitude du genocide gitan à été encore plus grande, proportionnellement, que celle de la population juive.

Conséquemment, on se trouve face à un des pires et plus cruels actes de l’Histoire, où l’Allemagne nazi est arrivée à nous dépouiller légalement de notre condition humaine, afin d’actuer avec une impunité totale et afin de pouvoir réaliser les plus horribles expériences qu’on peut imaginer. Il y a des épreuves qui constatent comme le gaz Zyklon B était expérimenté avec les enfants gitans.                                                                                              

Il est un devoir moral préserver la mémoire de ceux qui ont perdu sa vie, mais aussi il est indispensable travailler sans repos à fin de denouncer l’injustice sociale représentée par un anti-gitanisme absolument généralisé. Anti-gitanisme que nous enchaine de toutes les façons possibles et qui a constitué le germe et le pré-text du Samuradipen o Porrajmos. Nous allons honorer la mémoire de toutes les victimes de la folie nazie avec une offrande dans le camp de concentration d’Auschwitz le prochain 27 janvier (Anniversaire de la Libération). Mais, avant de cette offrande, nous avons organisé à Valencia (Palacio de Pineda – Plaza del Carmen) un séminaire international qui aura place les jours 28, 29 et 30 de novembre. Le séminaire sera exclusivement consacré à la réflexion et la mémoire de l’Holocauste Rroma. Nous aurons le plaisir de compter avec la présence des personnes qui ont survécu à cet acte de haine.

Programme du Séminaire

José Alfredo Maya Maya

Président de la Féderation Maranatha d'Associations Gitanes

 

 

Éditorials

 

Conclusiones del V Seminario - Propuestas Políticas - Reivindicación - EstereotiposCadena Perpétua - El conflicto de Francia II - Roma Matrix - Derechos Humanos - Legado musical - Propuestas para el empleo rroma - La otra Hungría - IV Seminario Internacional Rroma - Expulsiones Entendimiento y Confianza - ¿Consejo Estatal del Pueblo Gitano?Conciencia social - Recomendaciones y Propuestas - III Seminario Internacional RromaCambio de ciclo - Aula Virtual - Angélica Such - Embajada Gitana de Brasil - Memoria del Holocausto La hora de la Verdad - Viviane Reding - La respuesta de Francia - Puerta a la Esperanza - Encrucijada Europea - Ejemplo para Europa - Conflícto en Francia - Gitanos de Formosa - Formación y Sensibilización - ONU - Entrevista al Comisario - László Andor - La cumbre de la Esperanza - Turquía y Erdoğan - Maranatha en Bruselas - Hungría y RumaniaRomanés en España - Rumania - Nómadas - 2010 - Navidad - Auschwitz - Gotzone MoraLynne Tammi - Jorge Bernal - El Muro - El conflicto Húngaro - Gitanos en Iberoamérica -Determinación -Europa y América - II Seminario - Bangladesh - Derechos HumanosSegregación -Madonna - Foro Educativo - Intolerancia - Mirada Gitana - Pojrramos-Memoria del Holocausto - Olvidados - CEDAW y la ONU - Jóvenes, gitanos y europeos -Estereotipos en las TV. - Kosovo - Rompiendo el Silencio -Crisis Económica - Elecciones Europeas - Romaní Romanó - Juan Carmona y Pitingo - El umbral de la pobreza - Cine para la Integración - Carta Social Europea - Cambio de actitud - Asilo en Canadá - El Vídeo de la Vergüenza - ¿Origen Hindú o Hebreo? - Mujer Gitana, Mujer Europea - Esteban Widnicky -La Familia Gitana -  Colombia y la Franja de Gaza - Un Año para la Esperanza - NavidadProyecto Educativo Yankovich - Saludo

Mundo Gitano – Gypsy World